30 janvier 2020

Béatrice Geray

Ouverture du centre en Septembre 2018

H. de B. reconversion n’est pas une franchise, ce qui me permet de m’organiser comme je l’entends pour développer mon activité. H.de B. reconversion me permet aussi de bénéficier de formation, de temps d’échange avec mes pairs et d’un support de Marie-Astrid Heucq en cas de questionnement ou de doute ! Je me sens ainsi épaulée et sereine.

Présentez vous

Pendant 12 ans, j’ai été aide-soignante dans le service « Diabétologie, Nutrition et Endocrinologie » du CHU d’Angers.

Lors de cette expérience, nous avons mis en place un véritable travail d’accompagnement avec les patients pendant et après leur séjour. Un vrai travail collaboratif avec les médecins et les infirmières et l’organisation d’ateliers d’éducation thérapeutique avec les patients ont permis d’améliorer notre accompagnement et notre capacité d’écoute contribuant ainsi à un changement de modification de style de vie pour eux.

 

Pourquoi vous êtes vous lancée dans une reconversion professionnelle ?

Pour des problèmes de santé physique dus à mon activité intense au CHU. Une restructuration au sein de notre service n’a pas arrangé les choses. C’est ce qui m’a décidé à passer le pas.

J’avais déjà rencontré Marie-Astrid en 2013 et le projet H de B m’avait déjà convaincu à l’époque.

 

Quelles sont les raisons qui vous ont motivée à choisir H de B reconversion ?

Je voulais rester dans une approche naturelle. J’ai déjà pratiqué un peu la digitopression et les massages par le passé.

Par ailleurs, 1 amie qui a fait la cure chez H de B Minceur m’a convaincue de la méthode centrée sur le curiste et surtout sur le bien-être et l’écoute. « Avoir le temps de prendre soin d’eux » est un véritable leitmotiv pour moi. Chose que je n’avais plus le temps de faire à l’hôpital.

J’ai rencontré de nouveau Marie-Astrid : sa passion du métier, son expérience, sa bienveillance et son dynamisme m’ont confortée dans mon choix.

Autre point important : je gère mon temps comme je l’entends. Être indépendante est un vrai plus dans mon quotidien et ce qui est compatible avec une vie de famille. Par exemple, je ne suis plus obligée de travailler le week-end.

 

Votre bilan aujourd’hui ?

J’ai ouvert mon centre depuis septembre 2018.

Je suis très satisfaite : je ne m’attendais pas à un tel engouement ! J’ai démarré avec 4 personnes dés la première semaine (j’avais communiqué sur l’ouverture 15 jours avant : un article dans Ouest France et le Courrier de l’Ouest et distribution de flyers dans des endroits ciblés : coiffeurs, boulangeries, esthéticiennes etc.) Aujourd’hui j’ai 18 cures en cours, ce qui me satisfait pleinement.

H. de B. reconversion n’est pas une franchise, ce qui me permet de m’organiser comme je l’entends pour développer mon activité. H.de B. reconversion me permet aussi de bénéficier de formation, de temps d’échange avec mes pairs et d’un support de Marie-Astrid Heucq en cas de questionnement ou de doute ! Je me sens ainsi épaulée et sereine.